•  

     

     

     

     

     

    La Galerie Art Evasion où se tenait mon expo collective "Portraits: voyage dans le temps" ( dans le cadre de la Biennale de l'Art Africain et Contemporain (DAK'ART) qui se déroulait à Dakar officiellement du 11 mai au 10 juin 2012...) reçoit le plus souvent certains enfants du quartier de la Médina, constitués en groupes sous forme d'ateliers par rapport à l'art plastique et ceci par la propriétaire de la galerie, Mme Diallo, artiste plasticienne de talent et reconnue dans son domaine.

     

    C'est ainsi que durant toute la Biennale, j'ai eu l'habitude de côtoyer ces jeunes filles, intriguées pour la plupart par la manière dont j'exécutais mes portraits sur le vif, en quelques coups de fusain ou d'encre.

    Le dernier jour de mon expo, le vendredi 15 juin 2012 dernier, je n'ai pu m'empêcher de les mettre à l'épreuve. L'alphabet et les chiffres?... Bien sûr qu'elles s'y connaissent et pas qu'un peu, et les maîtrisent parfaitement sur le bout des doigts! Et sous forme de graffitis et de lettrage graphiques?... Hum, pas aussi simple, malgré les exemples que je leur propose. Mais courageuses et pleines de bonne volonté, elles s'y collent et c'est la perfection. Solidaires également, elles le sont. L'une d'elles a des difficultés pour tracer une lettre? Les deux autres lui viennent en aide instantanément. C'est ça l'esprit d'équipe!... L'après-midi durant se passe ainsi, au milieu des papiers cartonnés, des crayons, des feutres. Toutes les bonnes choses ont une fin et au moment de rentrer le soir, je les quitte à contrecoeur, en leur remettant néamoins et sans hésiter le matériel dont elles auront besoin pour terminer et réaliser leurs oeuvres d'art entamés et à venir.

    L'art et la culture sont à la base de toutes civilisations et les jeunes sont les acteurs du monde de demain. Dans la vie, "rien ne se construit sans être, ouvertement ou non, dessiné..." (citation de Franck Hammoutène, célèbre architecte français). La preuve en est l'image ci-dessus qui résume tout selon moi.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Ci-contre: "Graffiks To'sCupCake! boxes 002...".

    (Cliquez sur l'image ci-contre pour l'agrandir).

     

    Le design d'emballage permet à vos produits de se démarquer des autres, de par sa particularité à attirer le regard par rapport au graphisme, à la couleur et à l'esthétisme. Cela concerne aussi bien les produits alimentaires que ceux de la cosmétique, en passant par ceux destinés à la vie de tous les jours.

      

      

     

     

     

     Graffiks To's (sketchboard) packaging 023.

    (Cliquez sur l'image ci-contre pour l'agrandir).

     

    La reproduction, même partielle de la conception graphique ci-dessus et ci-contre est formellement interdite, car étant sous copyright (droits d'auteurs). Ceux-ci sont une réalité, ne l'oubliez pas. Merci de votre compréhension.

    Copyright: Graffiks To' by Aïssatou T. (2013). 

      

      

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sous l'initiative de Mme Viviane Rachel Faye se tiennent souvent, au Centre culturel Blaise Senghor, des ateliers artistiques. Il s'agit, pour les enfants de différents CEM de Dakar et de sa banlieue, par le biais des arts graphiques (bandes dessinées...), plastiques (collage...) et littéraires (poésie...) de faire porter un message de sensibilisation par rapport à des thèmes sociaux ou encore par rapport à la santé.

     

     

    Les enfants sont encadrés par des éducateurs spécialisés et des professionnels de la santé, de l'art et de la culture, tels que des professeurs d'art plastiques ou des artistes, tels Diablos et Bedreamer, styliste de formation, qui m'a cordialement invité à leur donner un coup de main par rapport à ce nouvel atelier, celui du collage. Il s'agissait pour les enfants, par groupes de deux ou trois, de créer des panneaux, par rapport à la sensiblisation face à la tuberculose, en découpant dans des magazines des lettres ou des images et les disposer à leur manière, en les collant sur du papier cartonné, pour faire porter ce message de sensibilisation.

     

     

     

     

    Les ateliers de bandes dessinées et de poésie aussi ont abordé ce même thème, celui de la tuberculose, une maladie encore fréquente dans nos régions du globe. C'est ainsi qu'avant le début de l'atelier, des professionnels de la santé expliquent aux enfants les causes et les moyens de lutter, et surtout comment se prémunir de cette maladie; ainsi ils auront une idée des messages qu'ils feront passer par le biais de la création artistique, dans le but de la sensibilisation. Encore une fois, j'admire le travail des initiateurs de ce projet et de ceux qui contribuent, de près ou de loin, à sa réussite, notamment les enfants!...

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •                                               

    Mes expos et collaborations artistiques (suite)

     Le 07 au 08 Mai 2013 (et non plus jusqu'au 09 comme il avait été initialement prévu...), s'est tenu, à la Piscine Olympique de Dakar, mon exposition concernant le design textile. Cela s'est passé dans le cadre du Forum National sur le Consommer Local organisé par le RAPEICAO (Réseau des Acteurs et des Professionnels des Entreprises et des Industries Culturelles de 'Afrique de l'Ouest), en association avec le CESTI (Centre d'Etudes des Sciences et Techniques de l'Information) de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar).                                           

     

     Ci-contre: l'affiche que j'ai réalisé pour mon exposition de sérigraphie.

     Copyright: Graffiks To' (Aïssatou T., 2011-2013).

     

     

    Il s'agissait plus précisément d'une expo vente artisanale avec des groupements de différentes régions du Sénégal, venus spécialement pour l'évènement afin de faire découvrir leur art artisanal et leurs produits du terroir. En ce qui me concerne, il s'agissait d'une expo-vente de mes travaux sur des tee-shirts et débardeurs masculins et féminins, que j'ai peints patiemment à la main un par un, donc de manière artisanale, et qui représentaient surtout des portraits avec des aspect graphiques le plus souvent, qui donnaient l'impression qu'ils étaient imprimés. Ce fut une nouvelle fois une expérience très enrichissante, du point de vue des rencontres et discussions au gré des visiteurs et connaissances sur place.

     

     

     Mes expos et collaborations artistiques (suite)

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

    Durant la Biennale des Arts Africains Contemporains en 2012, j'ai eu à y participer en y exposant avec la bannière "OFF". Cela signifie que la Biennale nous permet d'organiser nos propres expositions après inscription, en dehors de la sélection officielle, et ceci avec nos propres moyens logistiques (trouver le lieu de l'exposition, le matériel, etc...) et financiers.

    Le thème de mon expo était principalement le portrait, et j'avais invité trois autres jeunes artistes comme moi à y participer: Habib Kamara (styliste), Maguette "Diablosgraff" Traoré (graffeur/artiste urbain) et Karma Ba (artiste peintre).

     

     

     

    Ci-dessus: "Portraits: voyage dans le temps (affiche officielle)..."

    Graphic design by Aïssatou T. (Graffiks To', 2012)

    Copyright: Graffiks To' (Aïssatou T., 2011-2013), reproduction interdite,

    merci de votre compréhension.

     

     

     

     

     

     J'ai intitulé mon exposition "Portraits: voyage dans le temps" du fait que l'ensemble de mes tableaux exposés étaient constitués uniquement de portraits de proches, dont les photographies originales datent de la période entre 1925 et 1980. J'ai voulu ainsi les représenter de la même manière que sur les supports originaux, mais dessinés au fusain, dont le rendu particulier s'adapte très bien pour réinterpréter des photographies anciennes de manière très authentique.

    Ainsi, le voyage dans le temps se poursuit avec les autres artistes invités, dont les portraits aborde à leur manière la couleur et le contemporain, peinte, collée et graffée. Ainsi, tel une évolution, les portraits passent du noir et blanc à la couleur. Du passé à la modernité.

      

    Ci-contre: "Grand-mère, années 40...", portrait au fusain réalisé par Aïssatou T. (Graffiks To', 2012). Copyright: Graffiks To' (Aïssatou T., 2011-2013). Cette oeuvre est déposée au Bureau Sénégalais des Droits d'Auteur. Reproduction strictement interdite, merci de votre compréhension.

     

    (Veuillez cliquer sur l'image ci-dessus

    pour l'agrandir)

     

     

                                                                                                                                                  La suite!

     

     

    Pin It

    votre commentaire